NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Se perdre pour se trouver

Celui qui cherche à sauver sa vie la perdra ; et celui qui l’aura perdue à cause de moi la trouvera. Matthieu 10.39

Le mot de l’original ici traduit “vie” est en fait le mot “âme”, ce qui donne à la déclaration de Jésus un plus grand relief. Chercher à se sauver, ce n’est pas seulement vouloir éviter la mort, c’est vouloir sauver sa personnalité, ses particularités, projets, conceptions, penchants et choix particuliers.

Or, suivre Jésus, être son disciple, c’est accepter de laisser nos façons de voir ou de réfléchir, pour adopter les Siennes. C’est vouloir voir les choses avec Ses yeux, envisager l’avenir selon Ses desseins, lui remettre les rênes de notre raisonnement, le gouvernail de notre comportement. C’est vouloir juger de Son jugement, aimer de Son amour, s’attacher à ce qu’il approuve ou ordonne… C’est accepter de renoncer à soi pour Le laisser vivre en nous et à notre place. Rien n’est plus difficile ou contre nature. Cela a de quoi faire peur !

Augustin d’Hippone (Saint Augustin) écrivait : « Aurais-tu peur, en te donnant, de te perdre ? Tu te perds, au contraire, en refusant de te donner. » Refuser de se donner, c’est refuser de renoncer à soi, à son “âme”. C’est le meilleur moyen de se perdre. Il y a plus : c’est en réalité refuser de se trouver. Car laisser Dieu nous habiter, c’est découvrir notre vraie personnalité, celle que Dieu veut pour nous et qu’il vient faire naître et développer en nous.

Richard Doulière

—————————————————

Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 12, versets 23 à 26.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin