Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Tous sauf un !

Si donc quelqu’un sait faire le bien et ne le fait pas, c’est un péché pour lui. Jacques 4.17

La dame au téléphone était confuse. Depuis plusieurs mois, nous attendions un document officiel qui ne venait pas. Ma femme avait pris soin d’envoyer tous les papiers nécessaires. Mais, de façon évidente, quelque chose avait été égaré. « Je suis désolé ! dit notre interlocutrice. Je vais voir où, dans le service, cela a péché. Puis, je vous rappelle ! »

Sans le savoir, cette femme avait employé la bonne expression. Pécher est bien ce que les services administratifs avaient commis. Car pécher, c’est d’abord faillir, manquer à un devoir ou à un but qui nous est assigné. Pécher, c’est aussi décevoir. On s’attend à ce que l’autre se comporte de telle ou telle manière. Et ce n’est pas le cas. Nous avons tous péché, tous failli face à Dieu, à la loi, aux autres. Nous sommes tous, d’une manière ou d’une autre, décevants.

Tous ? Non ! Un seul n’a pas failli. Ni devant Dieu, ni devant la loi, ni devant les autres. Un seul n’a pas été décevant : l’homme Jésus-Christ. Cependant, dit la Bible, il a été fait péché pour nous. Il a été sanctionné par Dieu comme s’il avait failli, comme si Dieu avait été profondément déçu par lui. Il n’a pas manqué. Mais, à la croix, Dieu l’a chargé de nos fautes, de nos manquements à la loi, à l’amour, à notre devoir envers Lui ou les autres.

Peut-être avez-vous beaucoup péché dans votre vie. N’ajoutez pas à vos fautes celle de mépriser ce que le Christ a fait pour vous. Ce serait là péché irréparable…

Gilles Georgel

—————————————————

Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 3, versets 9 à 18.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin