Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Le salut par la foi

Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche ; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie. Nombres 21.9

La foi est le moyen par lequel tout homme pécheur peut saisir le salut de Christ.

Dans le désert, des serpents venimeux mordaient les gens du peuple d’Israël conduit par Moïse depuis sa sortie d’Égypte. Pour rester en vie, l’Israélite mordu ne devait pas regarder à lui-même ni à ceux qui l’entouraient, mais directement et exclusivement au « remède » présenté par Dieu. S’il refusait, il mourait. Il devait seulement fixer ses regards sur cette perche sur laquelle était placé un serpent d’airain. Regarder ailleurs conduisait à la mort, mais l’offre de Dieu était : Quiconque sera mordu et le regardera sera guéri.

Il en est ainsi aujourd’hui. Le pécheur est appelé simplement à regarder à Jésus-Christ, et Dieu assure que quiconque croit en lui ne périra pas, mais qu’il a la vie éternelle.

Esquisser un sourire moqueur, mettre en doute, c’est nier la Parole de Dieu. C’est seulement à l’instant où vous jetez un regard de foi sur Jésus cloué sur la croix que vous avez la vie éternelle. Vous ne pouvez pas être sauvé par procuration. Dans le désert, la vie était dans un regard personnel, un contact direct et individuel avec le remède de Dieu. Il en est encore de même pour chacun aujourd’hui.

Albert Nouguier

—————————————————

Lecture proposée : Livre des Nombres, chapitre 21, versets 6 à 9.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin