NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Le pays, don divin

Mon ancêtre était un Araméen errant. Deutéronome 26.5

Il y a plus de 3000 ans, Israël avait un pays où vivre parce que Dieu le lui avait donné. La promesse du don d’un pays et son accomplissement dans l’Histoire représentent deux des thèmes principaux de l’Ancien Testament, la 1ère partie de la Bible. Les premiers récits soulignent la situation d’étrangers et de résidents temporaires des ancêtres d’Israël. Un passage du livre de lois, le Deutéronome, reconnaît clairement que Dieu a donné à Israël le pays promis1. Tout Israélite, déposant devant Dieu en offrande, les prémices de ses récoltes, devait le proclamer : « Mon ancêtre (Abraham) était un araméen errant ».

Ainsi les Israélites se souvenaient qu’ils dépendaient de l’amour de Dieu. Ils ne devaient leur pays, tout comme leur existence en tant que nation, qu’au choix de Dieu et à sa promesse à Abraham ; ils lui devaient même leur terre. Ils ne pouvaient donc se glorifier de rien. Cela permettait à Israël d’avoir une juste compréhension de sa relation avec Dieu.

Cette dépendance reposait sur l’assurance de la fidélité de Dieu, qui donnait les pluies de saison et d’arrière-saison et la fertilité.

Ne devrions-nous pas, tout comme ce peuple, nous souvenir que nous ne sommes que des résidents temporaires sur terre ? Que tout ce que nous avons nous vient de la bonté et de la fidélité de Dieu ?

Veillons donc sur cette terre que Dieu nous a confiée en gestion, sans oublier que nous devrons en rendre compte et que nous y sommes seulement de passage.

François-Jean Martin

1 Deutéronome 26.3

—————————————————

Lecture proposée : Livre du Deutéronome, chapitre 26, versets 1 à 11.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin