Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Le piston et le paradis

Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. Luc 23.43

« C’est par piston qu’on entre au paradis. Si c’était au mérite, mon chien y entrerait et moi je resterais dehors », écrivait Mark Twain.

En considérant que Dieu a rendu ce « piston » accessible à tous par la foi, l’humour de Mark Twain n’est pas si loin de la réalité présentée par la Bible. En effet, si le brigand cité par l’Évangile eut le privilège d’être personnellement invité par Jésus au paradis, ce n’est pas uniquement parce qu’ils furent crucifiés le même jour et que, solidarité oblige, il bénéficia d’un coup de piston exceptionnel pour entrer au paradis.

Jésus offre la même occasion de salut à tous ceux qui lui font appel. Ce sont deux brigands qui furent crucifiés le même jour que Jésus. L’un avait choisi de l’insulter tandis que l’autre demanda à Jésus de se souvenir de lui quand il viendrait dans son règne. Cet homme savait que même la peine capitale qu’il subissait ne suffirait pas pour lui faire mériter le paradis. Mais il venait d’entendre Jésus prier pour le pardon de ceux qui le crucifiait, c’est pourquoi il savait que, malgré ses crimes, Jésus répondrait à sa demande.

Le « piston » qui ouvre la porte du paradis s’appelle la « grâce », sans elle le paradis demeure inaccessible. Avez-vous demandé à Jésus-Christ de vous accorder son pardon et sa grâce ? Ne tardez pas à le faire.

Alain Monclair

—————————————————

Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 23, versets 39 à 49.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin