NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Effet boomerang

Mais si vous ne faites pas ainsi, vous péchez contre l’Éternel ; sachez que votre péché vous atteindra. Nombres 32.23

Lors de la période de Noël, notre plus jeune fils, attiré par la lumière d’une bougie, se mit à jouer avec elle au-dessus de la table du salon. Tout à coup, il se rendit compte qu’un peu de cire brûlante était tombé sur la nappe et y avait fait deux trous. Apeuré, il recouvrit les deux trous par un plat décoratif qui trônait au centre de la table. Ma femme, intriguée par le déplacement du plat le remit à sa place et découvrit le forfait. Elle interrogea notre fils qui commença par nier, puis, devant l’évidence, finit par avouer.

La tendance à cacher ses forfaits n’appartient pas qu’aux enfants. Une connaissance, qui venait de prendre une amende de 90 € pour franchissement de la ligne blanche, s’empressa de me dire qu’il ne le dirait pas à sa femme… Qu’en sera-t-il si elle découvre ce manque à gagner sur son compte bancaire ?

Nous pensons à tort que le mensonge est une solution à nos fautes. C’est une solution à court terme. Le mensonge ressemble davantage à un marécage. Une fois qu’on a mis le pied dedans, plus on s’y débat, plus on s’enfonce. La Bible le compare également à un boomerang. Elle nous assure que, quelle que soit la faute commise, celle-ci finit toujours par nous retrouver. Ne pensons pas que nous sommes débarrassés de ce que nous avons pu cacher. Si ce n’est dans cette vie, dans l’éternité et face à Dieu, nous devrons affronter la vérité. Pourquoi ne pas le faire tout de suite ? La lecture proposée ce jour en indique la façon et témoigne du bénéfice qu’une telle démarche apporte à votre vie.

Gilles Georgel

—————————————————

Lecture proposée : 1ère Lettre de Jean, chapitre 1, versets 5 à 7.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin