NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Quel calvaire !

Quand ils eurent fini de se moquer de lui, ils Matthieu 27.31

Il est de plus en plus banal de voir lors de manifestations populaires, compétitions sportives, parades… certains se déguiser en “bonnes sœurs” ou en curés, pour tourner en dérision la “religion” et ceux qui la représentent. Lors d’un « Marathon des Vignes » organisé en Alsace, l’un des participants s’était ainsi déguisé en Christ, ceint d’un pagne, couronné d’épines, portant sa croix, modèle réduit attaché sur son dos. Combien s’en sont amusés, sans y voir de mal ? Sans doute beaucoup ! Combien s’en sont émus, horrifiés par cette façon si légère de se moquer d’un des épisodes les plus poignants et les plus sacrés de la vie du Christ ? Sans doute fort peu…

Liberté d’expression… ? Mais jusqu’où peut-on aller ? N’est ce pas surtout révélateur de la profonde ignorance dans laquelle se trouve à présent la majorité de nos contemporains concernant la personne de Jésus-Christ, sa vie et son message ?

La simple lecture objective de l’un des quatre Évangiles devrait suffire pour réaliser à quel point Jésus est unique, digne d’intérêt et de respect. Son enseignement centré sur l’amour de Dieu a révolutionné le monde, bouleversé des millions de vies humaines… Il a été jusqu’au bout de sa mission au prix de sa vie, ne reculant pas devant la plus horrible des morts.

Ne portez pas de jugement sur Jésus avant d’avoir lu l’un des récits de sa vie et les paroles qu’il nous a laissées…

Bernard Grebille

—————————————————

Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 27, versets 27 à 44.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin