Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

L’os du potage

Un lépreux vint à Jésus et, se jetant à genoux, il lui dit d’un ton suppliant : Si tu le veux, tu peux me rendre pur. Marc 1.40

Mathilda Wrede (1864-1928), surnommée « l’ange des prisonniers », visitait les détenus d’une prison finlandaise et leur annonçait l’évangile du Christ.

Ainsi, à l’un d’eux, condamné à perpétuité, elle essayait d’apporter du réconfort dans ses luttes intérieures. Un jour, celui-ci pria Mathilda de lui prêter sa broche pour un peu de temps : « Je vous la rendrai intacte. »

À la visite suivante, sans dire un seul mot, il offrit à la visiteuse une broche identique, mais apparemment taillée dans de l’ivoire.

– Quel merveilleux travail ! Mais où avez-vous trouvé cet ivoire ?

– Ce n’est pas de l’ivoire. Il y a plusieurs mois, j’ai trouvé un os dans le potage. Ma pensée fut immédiatement : je vais en faire une broche pour Mathilda Wrede. L’os est resté très longtemps au soleil pour se dessécher. J’y ai taillé cette broche pour vous réjouir et vous parer d’un bijou.

La visiteuse en eut des larmes aux yeux.

Au bout d’un moment, le détenu ajouta ces paroles qu’elle n’oubliera jamais :

– Dans le bouillon des prisonniers, on ne met pas des morceaux de choix. Mais avec cet os, un condamné à perpétuité vous a façonné un bijou. Ce condamné a peu de valeur dans ce monde, tout comme l’os du potage. Vous nous disiez que le grand Dieu peut pardonner pleinement à un être comme moi. Le soleil de Son amour peut brûler tous mes péchés tout comme le soleil a purifié cet os. Et le pécheur pardonné peut devenir une pierre précieuse de Sa couronne.

Charles Rick

—————————————————

Lecture proposée : 1ère lettre de Pierre, chapitre 2, versets 9 et 10.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin