NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Toujours, jamais…

Tu disais : je serai toujours souveraine […] Je ne serai jamais veuve !
Ésaïe 47.7-8

Il y a des mots qui ne conviennent pas au langage humain. Ce sont ces adverbes qui expriment des absolus. Les paroles citées ci-dessus sortent de la bouche des chefs babyloniens, sept siècles avant Jésus-Christ. Elles reflètent la confiance présomptueuse de ces dirigeants, persuadés qu’ils sont d’être à la tête d’un empire éternel. Quelques mois plus tard, Babylone sera prise et conquise par les Perses, et la ville détruite. Depuis, la fière capitale n’a jamais été reconstruite.

Parlant d’un projet qui lui tenait à cœur, un politicien a dit dernièrement : « Personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer ! » C’est faire là preuve d’une grande présomption ! Ils sont légion dans l’histoire les hommes qui, imbus d’eux-mêmes, pensaient bâtir des empires éternels.

Mais l’éternel n’appartient qu’à Dieu. C’est d’ailleurs sous ce nom que la Bible le désigne le plus souvent. Aussi, Dieu seul est-il en mesure d’utiliser les mots « toujours », « jamais », « personne », etc. de façon certaine. Notre Dieu est au ciel, dit l’auteur d’un psaume de la Bible, il fait ce qu’il veut1. Concernant nos projets, la Bible nous exhorte à plus d’humilité. Elle nous invite à ajouter à leur formulation, l’expression : « Si Dieu le veut »2. Car si l’homme propose, le proverbe le dit : « Dieu seul dispose » !

Gilles Georgel

1 Psaume 115.3     2 Jacques 4.15

_______________
Lecture proposée : Lettre de Jacques, chapitre 4, versets 13 à 16.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin