NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Et l’estime de soi ?

Je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale.
Jean 1.27

« Tu me respectes ! » entendons-nous parfois quand quelqu’un se sent méprisé et réclame un minimum de considération. Ce besoin d’être reconnu, accepté est bien naturel. Toutefois, il peut se transformer en une course insatiable de reconnaissance, et nous pousse ainsi à vouloir prouver toujours plus aux autres et à soi-même.

Que penser de Jean-Baptiste qui affirme ne pas être digne de délier la courroie de la sandale de Jésus-Christ ? Un manque d’estime de soi ? De l’humilité ?

L’humilité ne consiste pas à déclarer : « Je suis nul » ou « Je n’arrive jamais à rien ». Jean-Baptiste a su faire preuve de beaucoup de courage dans ses prises de position. Être humble signifie davantage se voir à sa juste valeur, sa juste place.

En ce temps-là, on avait l’habitude de laisser l’esclave situé au plus bas de l’échelle sociale dans une maison s’occuper de délier la courroie des sandales et de laver les pieds des invités. C’est précisément cet exemple que Jean-Baptiste choisit. En prenant le service le moins considéré, Jean-Baptiste illustre avec beaucoup d’humilité sa position par rapport à Celui qui a créé toutes choses et qui est parfait.

Chaque être humain est créé à l’image de Dieu, ce qui lui donne une grande valeur. Toutefois, n’oublions pas que Dieu est le créateur, et nous ses créatures.

Marie Christine Fave

_______________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 1, versets 24 à 34.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin