NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Quel édifice magnifique !

Comme Jésus sortait du Temple, un de ses disciples lui dit : Regarde, Maître, quelles belles pierres ! Quel édifice magnifique !
Marc 13.1

Des Sept Merveilles du monde antique, les jardins suspendus de Babylone, le Colosse de Rhodes, le phare d’Alexandrie, la statue de Zeus à Olympie, le mausolée d’Halicarnasse, le temple d’Artémis à Éphèse et la pyramide de Khéops à Gizeh, seule cette dernière est parvenue jusqu’à nous. Ces autres témoignages magnifiques du génie humain ont tous été détruits par les hommes ou les cataclysmes naturels… Les plus brillantes civilisations et leurs réalisations les plus prestigieuses sont vouées à disparaître…

À ce disciple qui s’extasiait devant la splendeur du Temple de Jérusalem, Jésus répond : Oui, regarde bien ces grandes constructions : il ne restera pas une pierre sur une autre, tout sera démoli.1 Cette prédiction s’accomplit en l’an 70 lors de la prise de Jérusalem par les armées romaines.

Si impressionnantes que soient les réalisations humaines, aucune n’est éternelle. Si c’est en elles que nous plaçons notre confiance, alors nous ne pouvons qu’être déçus et déstabilisés quand surviennent les épreuves. Puissions-nous plutôt placer notre confiance en Celui qui demeure pour l’éternité et nous assure de son amour. David, dans toutes ses circonstances et ses épreuves, avait pu l’expérimenter : L’Éternel est ma forteresse, mon rocher, mon libérateur. Il est mon Dieu, le roc solide où je me réfugie.2

Bernard Grebille

1 Marc 13.2     2 Psaume 18.2

_______________
Lecture proposée : Psaume 18, versets 2 à 20.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin