Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Difficile à croire ?

Sur un ordre du Seigneur, le poisson rejeta Jonas sur la terre ferme.
Jonas 2.11

La Bible rapporte que Jonas est avalé par un grand poisson, qu’il reste trois jours et trois nuits dans le ventre de ce poisson. Pendant ce temps, il adresse une prière à Dieu. L’église n’est pas le seul endroit pour prier ! N’hésitons pas à demander de l’aide à Dieu quand nous traversons des difficultés. Jonas conclut sa prière par ces mots qui expriment sa confiance en Dieu : « Oui, c’est toi, Seigneur, qui me sauves ! » Et Dieu intervient pour délivrer Jonas du ventre du poisson, mais aussi de la noyade.

Une belle histoire ou un récit historique ?

Jésus-Christ cite Jonas, ce qui donne du crédit à ce récit. Dans une prière, Jésus déclarait : « Ta parole est la vérité ». Certes, il y a là une question de foi. Mais n’oublions pas que le Dieu qui a créé l’univers peut agir de façon miraculeuse dans un évènement. D’ailleurs ici, l’intervention de Dieu se situe aussi dans la venue du poisson au moment opportun pour éviter à Jonas de se noyer. Et cela témoigne de la bonté de Dieu.

Et puis, petit clin d’œil de Dieu : deux incidents en 1758 et en 1771 sont rapportés par une revue1 où un homme est avalé par un cétacé et rejeté peu après sans préjudices majeurs. Étonnant, mais pas irréaliste.

Comme Jésus, considérons que la Parole de Dieu est vérité, même quand elle nous surprend.

Marie Christine Fave

1 Princeton Theological Review / Octobre 1927, cité dans « Introduction à l’Ancien Testament » (Archer)

______________
Lecture proposée : Livre du prophète Jonas, chapitre 2.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin