NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Une promesse inouïe

Alors, tous ceux qui feront appel au Seigneur seront sauvés.
Actes des Apôtres 2.21

Avant de quitter ses disciples, Jésus leur avait promis qu’il leur enverrait le Saint-Esprit pour convaincre les hommes de péché afin qu’ils se tournent vers Dieu. Tandis qu’ils étaient réunis lors de la fête de Pentecôte, le Saint-Esprit descendit sur eux et ils se mirent à parler en diverses langues.1 C’est alors que Pierre, rempli de l’Esprit, prit la parole. Il annonça à son peuple que la mort de Jésus, sa résurrection et son ascension au ciel étaient la réalisation des prédictions faites par les prophètes. Le salut de Dieu était donc accompli. Il s’agissait simplement de faire appel à Lui pour être sauvé.

Cela nous concerne, nous aussi, aujourd’hui. Lors d’un naufrage, les naufragés lancent un SOS parce qu’ils se savent perdus s’ils ne sont pas secourus. Pourquoi alors si peu de gens font-ils appel à Dieu pour être sauvés ? Tout d’abord parce que beaucoup ne sont pas conscients d’être perdus à cause de leurs péchés. Ou alors ils sont indifférents ou athées. D’autres, par contre, pensent qu’ils sont sauvés par leurs pratiques religieuses : le baptême, la prière, des sacrifices offerts à Dieu, etc. Mais la Bible est claire à ce sujet : le salut s’obtient par la foi en Jésus-Christ2, non par des actes religieux ou des œuvres. Ceux-ci ne peuvent être que la confirmation de la foi.

Quelle extraordinaire promesse : celui qui fera appel à Dieu sera sauvé de ses péchés, par sa seule foi en la valeur du sacrifice de Christ !

Hermann Christen

1 Actes 2.1-4                    2 Actes 16.31

______________
Lecture proposée : Actes des Apôtres, chapitre 2, versets 1 à 4 et 22 à 24.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin