Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Comme des bêtes…

Pour qui les : « Hélas, malheur à moi ! » ? Pour qui les querelles sans raison et les coups sans cause ? Pour qui les yeux rouges ? Pour ceux qui restent jusque tard à boire du vin…
Proverbes 23.29-30

Le cardinal infant Ferdinand, gouverneur des Pays-Bas espagnols, se rendit en 1639 à la grande foire annuelle d’Anvers. C’est plein de dégoût qu’il rapporte à son frère, le roi Philippe IV, ce qu’il a vu après les défilés : « Les gens s’attablèrent pour manger et boire et, finalement, ils furent tous ivres, car ici, aucune fête n’est possible sans cela. Ils vivent vraiment comme des bêtes. »

Que dirait notre brave Ferdinand aujourd’hui ? En considérant les ravages de l’alcool, particulièrement au sein de la jeunesse, le constat s’impose : sur ce plan nos sociétés n’ont guère progressé ! Beaucoup ne conçoivent pas pouvoir faire la fête sans “se défoncer” et se comporter “comme des bêtes”… Pourtant le lendemain, quel désenchantement !

Jésus n’a pas prôné une vie ascétique et triste. Il a participé à nos fêtes humaines. À Cana il a procuré le meilleur vin pour que la noce ne soit pas gâchée… Il ne refusait pas les invitations aux banquets, même quand les convives n’avaient pas toujours bonne réputation. Mais jamais il n’a cautionné l’inconduite sous toutes ses formes. En montrant à la prostituée comme au voleur que Dieu les aimait, il a bouleversé leur vie et leur a montré le chemin du vrai bonheur.

Loin d’être des bêtes, nous sommes appelés à être des hommes et des femmes dignes de l’image de Dieu.

Bernard Grebille

______________
Lecture proposée : Livre des Proverbes, chapitre 23, versets 29 à 35.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin