Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

La symbolique romane

La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas étouffée.
Jean 1.5

Les églises romanes se caractérisent par leur sobriété. Elle se reflète dans la simplicité de leur plan, la pureté de leurs lignes, l’harmonie de leurs volumes, le dépouillement de leur décoration. Leur architecture invite à la méditation et à la louange, en attirant nos pensées sur l’essentiel, en se présentant comme signes visibles et matériels d’une réalité invisible et spirituelle.

Le plan est cruciforme, l’axe est-ouest de la nef croisant l’axe nord-sud du transept, illustrant ainsi la croix de Christ, instrument de la victoire sur le péché et la mort.

Le chœur est orienté vers le soleil levant, symbole du Christ victorieux, dont chaque croyant attend en espérance le retour glorieux.

À l’est l’abside est généralement semi-circulaire, voûtée en cul-de-four et évoque une sphère. La sphère représente la voûte céleste et la perfection divine, vers laquelle tout homme tend, même inconsciemment. L’abside est percée de trois fenêtres, symbole de la Trinité, Dieu Père, Fils et Saint-Esprit. Par ces trois ouvertures, une triple et pourtant même lumière projette dans la pénombre intérieure une douce clarté. Ainsi se manifeste à l’âme de celui qui est en éveil l’omniprésence réelle et aimante du Dieu Créateur, Sauveur et Amour.

L’art roman se caractérise aussi par les arcs en plein cintre, deux piliers surmontés d’un arc semi-circulaire. Quelle belle image de la démarche de Dieu se penchant en Jésus-Christ vers les hommes pour les élever jusqu’à lui !

Bernard Grebille

______________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 14, versets 23 à 28.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin