NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Péché ou mœurs du temps

Cependant, tu as à Sardes quelques personnes qui n’ont pas souillé leurs vêtements ; elles marcheront avec moi en vêtements blancs parce qu’elles en sont dignes.
Apocalypse 3.4

Dans les années 50, une paysanne fut hospitalisée. On voulut lui faire prendre un bain avant l’opération qu’elle devait subir. Mais la pauvre femme apeurée, qui n’avait jamais vu une salle de bain de sa vie, refusa sous prétexte qu’elle n’était pas sale. À cours d’arguments, l’infirmière lui montra une tache sur sa jambe. « Oh ! Ce n’est pas sale ça ! C’est de la terre », dit la brave paysanne. La terre nourricière est une matière noble dans les champs, mais elle devient une dangereuse source d’infection dans une salle d’opération.
Les souillures dont parle la Bible ne sont pas de la boue, mais la marque du péché dans nos vies. La société n’a pas les mêmes règles que Dieu dans de nombreux domaines. Elle s’adapte à la demande de la pensée dominante et modifie ses lois en conséquence. Ceci est particulièrement vrai dans le domaine sexuel. Le sexe est un don de Dieu utile à notre épanouissement, mais hors du cadre du mariage il affecte gravement notre relation avec Dieu.
Le Seigneur de la vie nous offre de marcher en sa compagnie. Sommes-nous prêts à nous conformer à ses lois pour vivre cet immense privilège ?

Alain Monclair

________________
Lecture proposée : Livre de l’Apocalypse, chapitre 3, versets 1 à 6.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin