Vivre aujourd'hui

Une merveilleuse assurance

2 réponses

  1. Jim Munn dit :

    Il me semble qu’il y aurait une contradiction entre deux phrases dans votre méditation:

    (1) « Mais on entend souvent dire qu’on ne peut être certain de son salut » – ce qui sous-entend qu’on peut l’être, et je suis d’accord!

    (2) « Jésus-Christ… accueillera ceux-là seuls qui auront cru en et qui auront vécu pour lui sur cette terre… »

    Il y auraient donc deux conditions pour être sauvé? Croire en Jésus *et* vivre pour lui?

    J’ai deux remarques:

    (a) Jean dit bien, comme vous l’avez cité, « pour que vous *sachiez*… » Voir aussi Jean 20.30-31, où la foi seule est la condition du salut.

    (b) Si mon salut dépend *aussi* du fait que « je vis pour Jésus sur cette terre », comment saurais-je si j’ai bien vécu pour lui? J’ai des manquements dans ma vie de croyant. Quels seraient les critères d’une vie ‘acceptable’?

    Je trouve que vos ajouts à la condition de foi seule en la grâce seule, ont l’effet d’un affaiblissement du message du salut. Je ne nie pas l’importance des oeuvres que Dieu a préparées d’avance, etc. (Ep 2.10). Mais qu’ont-elles à faire avec la condition (au singulier) pour recevoir le don gratuit de la vie éternelle?

    Je suis certain que vous ne vouliez pas dire que nous devrions ajouter nos oeuvres à celle du Seigneur Jésus. Alors pourquoi l’avoir dit?

    Sincèrement,
    Jim Munn

    • ggeorgel dit :

      Certes ! L’auteur veut juste souligner, comme Jacques et Paul le font aussi, que la foi sans les oeuvres est morte. La preuve de la foi véritable se manifeste par une vie nouvelle vécue pour Dieu. Avec des manquements certes, mais pas sans absence de preuves. La grâce nous enseigne à renoncer à l’impiété et à vivre une vie juste dans l’attente du retour de Christ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.