Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Un joueur « pathologique »

Gardez-vous avec soin du désir de posséder, sous toutes ses formes, car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens.
Luc 12.15

La presse a relaté il y a quelques années, le cas d’un certain Jean-Pierre, devenu un accro des jeux au casino. À son deuxième passage il décroche le jackpot de 15 200 euros, ce qui l’encourage à poursuivre ses mises. Mais ensuite, la roue de la chance tourne. Incapable de mettre un point final à ce jeu, toute sa fortune et ses biens, son commerce et l’héritage maternel y passent, soit 600 000 euros en dix ans. Dans son désarroi, il porte plainte contre le casino d’avoir manqué de le mettre en garde, lui le « consommateur » contre les risques de dépendance au jeu.
Jean-Pierre n’est sans doute ni la seule, ni la dernière victime des jeux de hasard. Lorsque l’amour de l’argent tient quelqu’un, des liens de plus en plus forts le réduisent en esclavage.
« À peine as-tu fixé tes regards sur la fortune que, déjà, elle s’est évanouie. Car elle a des ailes comme l’aigle qui s’envole en plein ciel. »
Ceux qui veulent à tout prix s’enrichir s’exposent à la tentation et tombent dans le piège de nombreux désirs insensés et pernicieux et les précipitent dans la ruine et la perdition. Car l’amour de l’argent est racine de toutes sortes de maux1.
Quel espoir pour de telles victimes ? Leurs propres résolutions les mènent toujours à des échecs. Mais elles doivent confesser au Christ leur dépendance et accepter que sa divine puissance peut les libérer de cet esclavage.

Charles Rick

1 1 Timothée 6.9-10

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Ecclésiaste, chapitre 2, versets 22 à 26.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin