NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Espoir permis !

J’ai crié, et tu n’écoutes pas ! J’ai crié vers toi […] et tu ne secours pas !
Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

Habacuc 1.2 et Matthieu 27.46

Qui n’a jamais pensé, au moins une fois, que Dieu ne l’écoutait pas ? Il semble parfois sourd à nos prières. Le livre d’Habacuc montre que même en étant le prophète de Dieu, on ne comprend pas toujours son attitude.
Dieu a ses plans et ses heures. Mais s’il ne répond pas toujours de la façon dont on voudrait, ce n’est pas pour autant qu’il ne fait rien ou qu’il est insensible à nos situations.
L’extraordinaire, c’est que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, ait connu sur la croix, dans la souffrance, au moment où il avait le plus besoin de réconfort, l’abandon de Dieu. Pendant quelques heures le ciel fut fermé pour lui, car il était fait péché pour nous1, et la colère qui devait nous atteindre est tombée sur lui.
Mais le psaume qui prophétise cet abandon termine sur une note d’espoir et même de louange à Dieu2. Christ a souffert, il est mort pour nous, mais il est aussi ressuscité.
Non le ciel ne nous est pas fermé, non Dieu n’est pas sourd ! Avec le Dieu de toute grâce, l’espoir est permis.

Francis Rivère

1 2 Corinthiens 5.21           2 Psaume 22.25-26

__________________
Lecture proposée : Psaume 22.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin