NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Les pinceaux d’un manchot

Mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d’avoir deux pieds ou deux mains et d’être jeté dans le feu éternel.
Matthieu 18.8

« Je vais mourir d’orgueil. C’est la première fois de ma vie que je trouve que j’ai fait quelque chose de beau », disait Yves de Kerouallan aux amis qui avaient organisé une exposition de ses peintures. Cependant, ce modeste peintre breton est un exemple de courage pour tous. À l’âge de 21 ans, en 1916, il perd son bras droit lors de la bataille de la Somme. C’est donc manchot qu’il va entrer dans la vie après la guerre. Enfant, il voulait être sculpteur, mais il faut deux bras pour tenir le ciseau et le marteau ! Malgré son handicap, il s’inscrit à l’école des beaux-arts. Puisqu’une main suffit pour tenir un pinceau, il sera peintre et transmettra la passion de son art à ses élèves. L’amputation d’Yves de Kerouallan lui valut d’échapper au feu meurtrier de la guerre et d’y survivre.
Nos mauvais comportements, à leurs débuts, ressemblent à de vilaines verrues. Mais ils finissent par prendre la place d’un membre gangréneux qui infecte toute notre vie. L’amputation est alors nécessaire.
Jésus nous invite à rompre radicalement avec tout péché pour ne pas être jetés dans le feu d’un éternel regret. Puisons donc dans la Bible le courage de rompre avec ces habitudes qui nous rendent esclaves, et nous découvrirons une nouvelle vie avec Jésus.

Alain Monclair

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 18, versets 1 à 9.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin