Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Dernières volontés

Enseigne-nous à bien compter nos jours, que nous conduisions notre cœur avec sagesse !
Psaume 90.12

Sur le point de mourir, Alexandre le Grand convoqua ses généraux et leur communiqua ses dernières volontés, ses trois ultimes exigences :
1. Que son cercueil soit transporté à bras d’homme par les meilleurs médecins de l’époque.
2. Que les trésors qu’il avait acquis (argent, or, pierres précieuses…) soient dispersés tout le long du chemin jusqu’à sa tombe.
3. Que ses mains restent à l’air libre, se balançant en dehors du cercueil à la vue de tous.
L’un de ses généraux, étonné de ces requêtes insolites, lui en demanda les raisons. Alexandre lui expliqua alors ce qui suit :
1. Je veux que les médecins les plus éminents transportent eux-mêmes mon cercueil pour démontrer ainsi que, face à la mort, ils n’ont pas le pouvoir de guérir.
2. Je veux que le sol soit recouvert de mes trésors pour que tous puissent voir que les biens matériels, ici acquis, restent ici-bas…
3. Je veux que mes mains se balancent au vent pour faire voir que nous arrivons dans ce monde les mains vides, et nous en repartons les mains vides quand s’épuise pour nous le trésor le plus précieux de tous : LE TEMPS.
Alexandre le Grand n’a peut-être pas lu la Bible. Mais, dans sa perception de la vanité de la condition humaine, sa sagesse rejoint celle du Livre. Nus, nous sommes entrés dans le monde, nus aussi, nous en sortirons.1
Nous n’emporterons d’ici-bas que ce qui se trouve dans notre cœur. Jésus y a-t-il une place ?

Gilles Georgel

1 Job 1.21

__________________
Lecture proposée : 1ère Lettre à Timothée, chapitre 6, versets 6 à 19.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin