Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

L’oiseau blessé

Puisqu’il nous a aimés, il nous a destinés d’avance à être ses enfants qu’il voulait adopter par Jésus-Christ. Voilà ce que, dans sa bonté, il a voulu pour nous.
Éphésiens 1.5

Des pluies abondantes étaient tombées. J’avançais péniblement à travers la forêt. Tout était saturé d’eau.
Un long ver de terre qui se tortillait dans la boue a attiré mon attention : il s’efforçait de s’y frayer un chemin. Je ne ressentis aucune pitié pour lui : il ne faisait que remplir sa fonction de ver de terre.
Un peu plus loin, devant mes pieds, un jeune oiseau, trempé, couvert de boue pépiait tristement, l’air malheureux. J’eus l’impression qu’il souffrait passablement. En l’examinant de plus près, je vis qu’une de ses ailes était cassée et qu’il ne pourrait plus voler. Il avait peut-être été victime de l’orage ou d’un accident, mais une chose était sûre : il ne pouvait plus accomplir son but…
J’ai eu le cœur gros et j’ai ressenti de la tristesse et de la pitié en le regardant se débattre, impuissant, dans la boue.
Cela m’a fait penser à la vie en général, et à la mienne en particulier. Nous avons été créés à l’image de Dieu et dans le but – et avec la capacité – de vivre en communion avec lui. Pourtant, la plupart des hommes semblent s’embourber, être pris dans et par toutes sortes de formes du mal. Quel gaspillage !
La bonne nouvelle, c’est qu’en Christ, nous pouvons être libérés, redécouvrir notre but dans la vie et commencer à l’accomplir : Tout a été créé par lui et pour lui.1 Tournez-vous donc vers Lui !

Silvano Perotti

1 Colossiens 1.16

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 1, versets 3 à 6.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin