Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Compassion…

En le voyant, il fut pris de pitié.
Luc 10.33

Un couple de missionnaires, en service dans un pays de l’Orient, s’était trouvé profondément interpellé lorsque leur fille leur raconta avoir vu une personne assise sur un tas d’ordures. Aussitôt la mère avait rassemblé les restes de leur repas et s’était rendue à l’endroit indiqué. Elle y rencontra un homme, encore jeune, dont la peau et les haillons étaient tout maculés de terre. Il apprécia visiblement le pique-nique offert. En essayant d’entrer en contact avec lui, elle constata qu’il était sourd-muet, sans doute aussi rejeté par ceux qui l’approchaient.
Elle raconte :
« Je l’ai revu chaque jour, toujours en train de fouiller les ordures, à la recherche de quoi manger ou d’un objet encore utilisable.
Est-il possible qu’un tel homme puisse encore vivre ? Comment pourrions-nous l’aider ?
J’ai prié avec lui, ai posé ma main sur son épaule. Quel drame ! Et pourtant il est aussi aimé de Dieu et invité au festin du Seigneur !
Quelque temps plus tard, il n’était plus là. On l’a vu repartir, chargé de bric-à-brac. Qu’est-il devenu ? Le Seigneur l’a-t-il repris ? L’a-t-il accueilli dans le parvis éternel, comme le pauvre Lazare ?1 »
Les paroles du prophète Ésaïe restent actuelles : Le jeûne qui me plaît… c’est partager son pain avec ceux qui ont faim et offrir l’hospitalité aux pauvres sans abri.2

Charles Rick, d’après un article du bulletin DMG

1 Luc 16.19 à 21           2 Ésaïe 58.7

________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 10, versets 25 à 37.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin