Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Où donc est passée la joie ?

Jésus dit : Demeurez dans mon amour […] afin que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète.
Jean 15.8 et 10

Un article de mon quotidien invite à une soirée de rock. Gros titre : « Le groupe le plus triste du monde ». La photo du trio ne contredit nullement le titre. Ni l’article qui présente le groupe comme « venu de l’enfer ». Il y a bien une part de “provoc” et d’autodérision dans cette présentation, mais je m’interroge quand même : pourquoi partager sa tristesse et sa désespérance ? Et pourquoi tant de personnes sont-elles si peu joyeuses ?
D’après la Bible, Adam, le premier homme, s’est détourné du Créateur, source de sa vie. Avec sa femme, ils ont fait le choix d’en faire à leur tête. Ils en sont sortis tous deux meurtris et vides. À leur suite, toute l’humanité a perdu ainsi la clé de la joie profonde.
Dieu le déplore : Ils m’ont abandonné, moi, la source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau.1
L’obstacle à une joie véritable est donc notre coupure avec sa source !
Mais Jésus, le Fils de Dieu, est venu pour nous réconcilier avec son Père. Il promet une joie durable à celui qui l’accueille comme son Seigneur et qui demeure dans son amour.
Par expérience, je sais que cette joie peut même aller de pair avec les chagrins de la vie. Mais elle ne résiste pas à mon péché ! Mon secret pour la retrouver dans ce cas ? Revenir à la source, revenir à mon Seigneur, me saisir de son pardon et demeurer dans son amour !

Claude Schneider

1 Jérémie 2.13

________________
Lecture proposée : Livre de la Genèse, chapitre 3.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin