NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Un bon samaritain

Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, les remit à l’aubergiste et lui dit : « Prends soin de cet homme, et tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rembourserai… »
Luc 10.35

Moody avait dix ans quand son père est mort. Et les créanciers prirent tous leurs biens. Son frère lui trouva un petit emploi dans un village voisin, mais Moody n’en voulait pas. Il voulait rentrer à la maison. Alors son frère l’emmena voir les magasins – cela ne l’intéressait pas davantage. Dans la rue, ils croisèrent un homme.
– Regarde, lui dit son frère, voilà quelqu’un qui te donnera un centime. – Comment le sais-tu ? – Il donne toujours un centime à chaque nouveau garçon qui arrive dans le village.
Moody raconte la suite : « Lorsque l’homme me vit, il commença à me parler gentiment. Il me dit que Dieu n’avait eu qu’un fils et il l’a envoyé sur la terre pour sauver des personnes méchantes. Il n’a parlé que cinq minutes, mais j’étais captivé. Puis, de sa poche, il a tiré un centime qui brillait comme de l’or. Je ne me suis jamais senti aussi riche.
Cette piécette m’a coûté bien des dollars, car, chaque fois que je vois un pauvre enfant misérable dans la rue d’une ville, je plonge ma main dans ma poche et je lui donne quelque argent. Comme ce vieil homme a ôté un poids de mon cœur (ma nostalgie de la maison), je veux soulager le poids qui pèse sur le cœur de ces enfants.
Vous voulez ressembler au Christ ? Alors allez et trouvez quelqu’un qui est tombé, placez votre bras sous lui et relevez-le. Le Seigneur vous bénira à cause de cet acte. »

Rapporté par Alfred Kuen

________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 6, versets 30 à 36.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin