Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Coupeur d’oreilles

Ils les reconnaissaient pour avoir été avec Jésus.
Actes 4.13

Aimez-vous le jeu du portrait ? En voilà un. Si je vous dis compteur de poissons, dresseur de tentes, “marcheur hydraulique”, fonceur, vantard, renieur, vous l’aurez bien sûr reconnu. Il s’agit de Pierre, l’un des douze disciples de Jésus, capable du meilleur et parfois du pire. Comme ce soir-là, dans le jardin de Gethsémané, quand Jésus venait d’être arrêté, il dégaina héroïquement son épée… pour couper une oreille. Pas très glorieux, ni très efficace. Mais il avait promis à Jésus qu’il ne l’abandonnerait pas. Pas encore…
Aujourd’hui, on dirait, il se la joue, il brasse de l’air, il se fait des illusions…
Honnêtement, je me reconnais un peu dans ce portrait. Le bien est plus facile dans le vouloir que dans le faire. Mais lorsque nous lisons le début des « Actes des apôtres » dans le Nouveau Testament et que nous rencontrons Pierre le jour de la Pentecôte et les jours suivants, nous constatons qu’il n’est plus du tout la même personne. Entre temps, il a rencontré Jésus ressuscité qui lui a redit « Suis-moi », il l’a vu monter au ciel, il a reçu le Saint-Esprit.
C’est là tout le secret d’une vie transformée. La foi au Christ crucifié et ressuscité a également bouleversé la mienne. C’est à la portée de tous, de ceux qui, comme Pierre, répondent à son appel.

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 21, versets 15 à 25.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin