Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Revivre !

Comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ.
1 Corinthiens 15.22

La mort de Jésus ne pose pas un vrai problème aux hommes. Après tout, “c’est la vie” que de mourir ! Mais si l’homme une fois mort pouvait revivre, je serais dans l’attente tous les jours de mon service, jusqu’à ce que vienne ma relève. Tu appellerais alors, et moi je te répondrais, tu languirais après l’œuvre de tes mains, dit Job.1
La résurrection change totalement la perspective. Job l’a bien pressenti. Pouvoir revivre changerait tout. La crainte se muerait en attente. Le monologue auquel ressemble tant de fois notre prière deviendrait un dialogue joyeux. Ah ! Si on pouvait revivre !
La résurrection de Jésus dit haut et fort que, désormais, c’est ainsi. Plus de deux mille ans plus tard, l’écho résonne encore : Ô mort, où est ta victoire ?2
Mais il y a un ordre. La mort est venue par Adam, en Christ la résurrection. Entre la mort héritée et la vie promise s’est ouvert le tombeau de Jésus. Au jour de son retour, tous ceux qui ont cru en lui entreront dans son règne. Ils ne règnent pas encore. Ils luttent, ils souffrent jusqu’à ce qu’il vienne et c’est la foi en sa parole qui les fait vivre.
Mais quand il viendra, les chrétiens reviendront à la vie, tel le grain de blé semé en terre. La mort ne sera pas la séparation brutale due à la malédiction. Eux aussi, ils seront transformés. La mort n’est plus la fin. Elle est devenue passage.
Revivre avec Jésus : quelle perspective !

Egbert Egberts

1 Job 14.14-15           2 1 Corinthiens 15.55

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 15, versets 14 à 28.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin