Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Une bonne conscience ?

Ayant perdu tout sens moral, ils se sont livrés à l’inconduite pour se jeter avec frénésie dans toutes sortes de vices.
Éphésiens 4.19

angel-1384694_640La conscience est un magnifique outil, un garde-fou que Dieu nous a donné, un aiguillon moral qui nous incite au bien et nous garde du mal.
Mais cet outil, certains se sont employés à l’émousser ou à l’enfouir dans un recoin inaccessible de leur esprit.
Outre le fait que les valeurs morales sont différentes d’une tradition à une autre, l’abandon de la référence à Dieu et à la Bible a libéré de nouveaux critères. Le pragmatisme en est : a de la valeur ce qui réussit ou qui est rentable. C’est le résultat qui compte, un résultat qui me donne satisfaction…
Certains, cependant, veulent garder bonne conscience dans leurs agissements. Avec application, ils s’efforcent de ne pas avoir à rougir de leur conduite. S’ils n’y parviennent pas, le tourment de la conscience les pousse à la quête du pardon…
Bonne nouvelle ! Plus besoin d’étouffer sa conscience ni d’en subir une tyrannie douloureuse, Jésus a souffert pour couvrir nos fautes et nous obtenir l’acquittement.
Encore faut-il admettre que nous sommes, de naissance et par nature, sous la colère de Dieu quelles que soient notre conduite et notre bonne conscience.
Dieu pardonne aux vrais coupables en ayant fait tomber la sanction sur Jésus, le véritable innocent. Inutiles sont nos efforts, pour nous disculper.

Bernard Smagghe

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Daniel, chapitre 9, versets 4 à 10.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin