Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Regard favorable

Dieu a porté son choix sur ce qui est considéré comme insignifiant.
1 Corinthiens 1.28

Abel, comme son nom l’indique, n’est qu’un « souffle, une vapeur ». Ève, sa mère a porté davantage les regards sur son fils aîné, Caïn, le premier bébé à qui elle a donné naissance. Abel n’est que “le frère de Caïn”.
Abel devient berger et apporte en offrande à l’Éternel les premiers-nés de son troupeau. Il a choisi les meilleurs morceaux à offrir. Et c’est lui que Dieu regarde favorablement, plutôt que son aîné1. Ce regard va 27074840911_ebbdc161b0_mprovoquer la jalousie de son frère, puis la mort injuste d’Abel, le juste2. Il a offert à Dieu un meilleur sacrifice que celui de Caïn, parce qu’offert par la foi.
C’est aussi la foi que Jésus a vue dans l’offrande d’une veuve : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre, contrairement aux autres qui avaient mis de leur superflu. Jésus jette un regard favorable sur cette femme pauvre et sur son offrande : deux petits sous, deux pièces qui ont très peu de valeur.3
Si vous vous sentez misérables, insignifiants, sachez que Dieu vous voit autrement en Jésus. Grâce au sang de Jésus répandu à la croix du calvaire, Dieu vous regarde favorablement. Offrez-lui donc ce que vous avez de meilleur : offrez-lui votre personne et votre vie, c’est le sacrifice réservé à Dieu et qui lui plaît4.

Béatrice Guerche

1 Genèse 4.1-5           2 Matthieu 23.35           3 Luc 21.2           4 Romains 12.1

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 21, versets 1 à 4.

Photo Credit: Xtian du Gard Flickr via Compfight cc

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin