Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Furieux contre Dieu

Contrairement à mon serviteur Job, vous n’avez pas parlé de moi avec droiture.
Job 42.8

cry-1675277_640Le problème de la souffrance jaillit avec force chaque fois qu’une tornade frappe, qu’un tsunami dévaste, que des centaines de migrants périssent par la cruauté de passeurs avides de gain, ou chaque fois qu’un voisin reçoit de mauvaises nouvelles au sujet de la santé de son enfant handicapé.
Souvent ceux qui sont au cœur de ces évènements, comme ceux qui les suivent devant leur poste de télé, s’en prennent à Dieu de manière véhémente.
Job a perdu ses troupeaux, ses serviteurs, ses enfants, sa santé. Alors il tempête, lui aussi, contre Dieu. Ses paroles frisent parfois le blasphème : Que m’importe après tout ! C’est pourquoi, j’ose dire : Dieu détruit aussi bien l’innocent que l’impie.1 Ses amis qui lui prodiguent beaucoup de paroles pieuses ne manquent pas de le lui faire remarquer : Tu détruis même la piété et tu supprimes toute méditation devant Dieu.2 Tu as tendu ta main contre Dieu et bravé le Tout-Puissant.3
Les propos virulents de Job choquent ses amis. Mais Dieu ne les lui reproche pas : il juge que Job a parlé de lui avec plus de droiture que ses amis.
William Safire a affirmé que, confrontés à « une injustice inexplicable », il vaut mieux être furieux que résignés !
Ne craignons pas, dans nos situations douloureuses, de crier notre indignation à Dieu. Il nous écoutera et tiendra compte de notre droiture.

Elfriede Eugène

1 Job 9.22           2 Job 15.4           3 Job 15.25

__________________
Lecture proposée : Livre de Job, chapitre 42, versets 1 à 10.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin