Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Félix Neff (1797-1829)

Que celui qui a soif vienne. Que celui qui veut de l’eau de la vie la reçoive gratuitement.
Apocalypse 22.17

Félix_NeffFélix Neff a déployé un zèle infatigable en tant qu’évangéliste et pasteur dans les régions reculées et déshéritées du Queyras et de la vallée de Freissinières.
Son action est à l’origine d’un véritable réveil spirituel. Il ne se préoccupe pas seulement du salut des âmes, mais aussi de l’amélioration des conditions de vie des montagnards. Il se soucie de l’instruction des enfants et fait venir des maîtres. Il installe à Dormillouse, à 1728 mètres d’altitude, une « école modèle » pour former des instituteurs. Ce sera en 1825 une des premières « écoles normales » de France… Il incite aussi les villageois à adopter de meilleures techniques culturales pour améliorer les rendements. « J’avais remarqué, dit-il, qu’on n’avait point à Dormillouse l’usage d’arroser les prairies et, les voyant desséchées, j’avais dit aux habitants en leur montrant leur ruisseau, vous faites de cette eau comme de l’eau vive de la grâce. »
Surmené par tous les déplacements et des années d’activité inlassable, il tombe gravement malade. Sur un papier fixé sur le mur face à son lit, il fait écrire cette parole de Jésus : Celui qui croit en moi a la vie éternelle1. Il l’appelle son « passeport ». Celui qu’on surnomme « l’apôtre des Hautes-Alpes » meurt épuisé à 32 ans.
L’eau de la grâce divine, la vie éternelle promise par Jésus à celui qui croit en lui, a arrosé sa vie. Elle veut de même arroser chacune des nôtres.

Bernard Grebille

1 Jean 6.47

__________________
Lecture proposée : Lettre à Tite, chapitre 2, versets 11 à 14.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin