NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Regard des hommes, regard de Dieu

Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit… Mais dis un mot, et mon serviteur sera guéri.
Luc 7.6-7

Un centurion romain avait un esclave gravement malade. Il envoie une délégation juive vers Jésus pour le supplier de guérir son serviteur. Ces gens disent que l’officier mérite cette guérison, à cause de sa générosité.
Quand Jésus arrive près de la maison, le centenier envoie des amis à sa rencontre. Et ceux-ci ne font que rapporter les paroles de l’officier. Or le centenier leur fait inverser l’évaluation qui est faite de lui : « Je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. » Paroles suivies d’une proposition étonnante, basée sur son expérience de chef et sur l’autorité qui en découle : il fait dire à Jésus de ne pas se déplacer, mais d’ordonner simplement à la maladie de quitter son serviteur. Jésus est impressionné par sa très grande foi.
Voilà un homme apprécié. Humainement parlant, il n’avait rien à se reprocher. Les autorités juives affirment qu’il mérite l’aide de Dieu et donc son approbation. Pourtant à l’époque, elles n’étaient pas connues pour leur sympathie envers les étrangers, et encore moins envers les oppresseurs romains.
Mais cet homme, considérant Jésus-Christ, se sent indigne de l’accueillir dans sa maison !
Aucun humain ne peut se targuer d’une perfection de justice et de morale. Pour recevoir pleinement l’amour du Christ, chacun de nous a besoin de reconnaître d’abord : « Je ne suis pas digne de toi, Seigneur ! »

Matthieu Gangloff

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 7, versets 1 à 10.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin