NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Parabole d’une poupée sale

Venez et discutons ! dit l’Éternel. Même si vos péchés sont couleur cramoisie, ils deviendront blancs comme la neige ; même s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront clairs comme la laine.
Ésaïe 1.18

L’écrivain Gustave Thibon raconte l’histoire d’une petite fille qui n’a pour jouet qu’une poupée, sale et mutilée. Quelqu’un lui dit : « Comme ta poupée est laide ! » La petite prend alors la poupée, la serre contre elle, la couvre de caresses, lui donne un baiser. Puis, la tendant à son interlocuteur, elle dit : « Maintenant, elle est belle ! »
N’est-ce pas comme une parabole de notre situation devant Dieu, depuis la rupture de nos relations avec lui en Éden ? Rupture qui nous a fait devenir des mutilés spirituels !
Mais pour nous aussi, il reste un espoir ! Dieu ne s’arrête pas non plus à la laideur morale de nos péchés. Il se révèle compatissant, lent à la colère, riche en bonté.1 Et il s’emploie à nous faire revenir à lui, par la parole des prophètes et des apôtres.
Ils ont attesté la venue du Christ, s’offrant en sacrifice, afin de nous faire grâce de toutes nos fautes, si du moins nous les lui avouons et voulons nous en détourner.
Dieu, tel le père du fils prodigue et égaré, se tient au bout du chemin, les bras ouverts pour nous serrer contre son cœur.
Comme la fillette a pu dire « Maintenant, elle est belle ! », nous paraîtrons à ses yeux purifiés de tout péché. Tel est son regard de grâce sur nous…

Reynald Kuffer

1 Exode 34.6

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 15, versets 11 à 32.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin