NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Absence de preuve

« Nous avons vu le Seigneur. » Mais Thomas leur dit : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je n’y mets pas mon doigt, et si je ne mets pas ma main dans son côté, je ne croirai pas. »
Jean 20.25

André Brahic est chercheur en astrophysique. Contre l’avis de nombreux astronomes chevronnés, il soupçonnait l’existence d’anneaux autour de Neptune. Sans preuve contraire à son intuition, il persévéra dans ses recherches. En 1984, il découvrit cinq anneaux autour de la planète ainsi que des arcs dans le dernier. En 1989, les images de la sonde Voyager confirmèrent sa découverte. La détermination d’André Brahic est aussi remarquable que sa découverte ! Sa démarche scientifique s’inspira de la citation du neurophysiologiste Michel Jouvet : « L’absence de preuve n’est pas preuve de l’absence ! »
L’absence de preuve empêchait Thomas, l’un des douze apôtres, de croire en la résurrection de Jésus. Sourd au témoignage des autres disciples, il campa dans son incrédulité avec les détails que nous connaissons… Jésus lui dira : Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !1
Certes, de nos yeux, nous n’avons pas non plus vu le Christ crucifié et ressuscité. Mais les témoignages des apôtres – et de Thomas ! – sont là comme autant d’indications que Jésus-Christ est vivant aujourd’hui. Et ils nous invitent à placer, nous aussi, notre foi en lui.

Dominique Moreau

1 Jean 20.29

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 20, versets 19 à 29.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin