Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Gratitude ou ingratitude

Honore ton père et ta mère afin de vivre longtemps dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.
Exode 20.12

« L’avenir d’un enfant est toujours l’ouvrage de sa mère. » Ce bel éloge se trouve curieusement sous la plume de Napoléon. Sans doute pensait-il à sa propre mère, Maria Letitzia, connue sous l’Empire sous le nom de « Madame Mère ». Quoi que l’on puisse penser de Napoléon, on ne peut, d’une façon générale, que souscrire à sa parole citée ici.
Un enfant doit énormément à sa mère. Il en est l’ouvrage non seulement parce qu’elle l’a mis au monde, mais encore parce qu’elle en a pris soin alors qu’il était totalement dépendant d’elle. Elle l’a nourri, éduqué…
Je sais bien qu’il y a beaucoup d’enfants qui ont été privés de l’amour d’une mère : pas seulement les orphelins, mais aussi ceux qui ont été abandonnés ou livrés à eux-mêmes.
Mais je sais aussi que des jeunes, et des moins jeunes, n’ont pas un mot de reconnaissance pour leur mère1. Un proverbe juif dit : « Dieu n’aurait pu être partout et, par conséquent, il créa les mères. »
Être ingrat envers sa mère, c’est l’être envers Dieu. Être reconnaissant envers elle, c’est l’être encore davantage envers Dieu.
À l’amour manifesté par leur mère, que les enfants répondent – s’ils en ont encore le privilège – par un amour filial profond non seulement en paroles, ou avec un bouquet de fleurs, mais par des actes concrets, des attentions constantes.

Lucien Clerc

1 Proverbes 30.11

__________________
Lecture proposée : Livre des Proverbes, chapitre 30, versets 1 à 14.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin