NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Injuste !

Rappelez-vous ces dix-huit personnes qui ont été tuées quand la tour de Siloé s’est effondrée sur elles.
Luc 13.4

Nous portons parfois des traces qui nous rappellent notre fragilité. Ma peau, sur le côté gauche en plusieurs endroits, est marquée par des taches sombres, comme des brûlures. En cette journée d’été, je roule à vive allure en mobylette sur la RN89, quand une voiture tractant une caravane me dépasse. En se rabattant trop tôt, elle me heurte et m’envoie au sol où je termine ma course plusieurs mètres plus loin en glissant sur le macadam chaud. Je me redresse sur le bas-côté, épargné de la file de voitures qui suivait. Ma chemisette est réduite de moitié, le reste a fondu sur la chaussée, j’ai la chair à vif sur plusieurs centimètres. Je ne suis pour rien dans ce qui vient d’arriver, ce n’est pas de ma faute. Je ne suis pas sous l’emprise de l’alcool, je n’ai pas fait d’excès de vitesse ni de faute de conduite. N’est-ce pas injuste ? Cet accident aurait pu m’être fatal, j’aurais été une victime de plus des accidents de la route…
Cet évènement n’a été pour rien dans ma recherche de Dieu, mais entre-temps, je suis devenu chrétien. Le fait de l’être devenu ne m’affranchit cependant pas de la condition humaine, souvent révoltante. Je reste conscient que, malgré ma foi, je ne suis pas à l’abri des maux qui peuvent toucher tout un chacun. Néanmoins, ma certitude c’est que, quand ma vie terrestre cessera, ce ne sera pas le néant, car quiconque croit à Jésus-Christ à la vie éternelle !

Joseph Paladino

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 3, versets 34 à 36.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin