Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

L’homme qui a voulu être dieu

Jéroboam dit dans son cœur : « La royauté pourrait bien désormais revenir à la famille de David. »
1 Rois 12.26

La promesse faite à Jéroboam est devenue accomplissement. Dieu tient parole et Jéroboam entre dans son héritage inimaginable. Deviendra-t-il un nouveau David, un roi vivant de la grâce de Dieu ? Sera-t-il motivé par la foi ou par la crainte ?
« Ce que j’ai me vient de Dieu, il saura me le conserver. » Voilà le chemin de la foi. Cela me libère pour vivre devant lui.
« Ce que j’ai, je ne veux surtout pas le perdre. » C’est le chemin de la peur. Là, ma sécurité ne dépend que de moi. Cela m’enchaîne dans la prison de l’inquiétude.
La sécurité sans Dieu devient une idole, et Jéroboam va y vouer un culte. Il s’écoute, il se parle. Le croyant parle à Dieu, l’incroyant parle à son cœur. Résultat ? L’invention de sa propre religion. Dieu lui promettait sa protection s’il lui obéissait.1 Pourtant il craint de perdre de son pouvoir.2 Pour lui, Dieu n’est pas fiable. Il semble se dire : « Tu ne peux te fier qu’à toi-même. »
La religion est ainsi le fruit du cœur humain. Jéroboam la copie sur la culture de son temps, comme si souvent. Il y mêle un peu de Bible, mais refuse la “tyrannie” de la Bible. Contre le culte “étroit” de Jérusalem, il crée de toute pièce le culte progressiste de Béthel.
Combien disent : « Tant qu’on est sincère, tout va » ? Suis ton inspiration : tu seras toujours étonné.
Voilà l’homme. Tout lui est donné par grâce. Mais il écoute son cœur et se croit son propre dieu.

Egbert Egberts

1 1 Rois 11.38           2 1 Rois 12.27

__________________
Lecture proposée : 1er livre des Rois, chapitre 12, versets 25 à 33.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin