Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Enquête sur un meurtre

Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua.
Genèse 4.8

Des scientifiques espagnols ont réussi à comprendre ce qui pourrait être le plus vieux meurtre connu, à partir d’un crâne retrouvé au fond d’une grotte dans le nord de l’Espagne. Ce crâne, datant de 430 000 ans, possède deux trous au-dessus de l’œil gauche : deux fractures, provoquées par la même arme, lors d’une attaque meurtrière. « Vu la forme et la taille des blessures, nous pensons qu’elles sont le résultat des coups répétés avec le même objet et infligés par une autre personne, probablement lors d’une rencontre en face à face », explique Nohemi Sala, chercheuse à l’Université Complutense de Madrid. L’étude précise que l’assassin était droitier, et que l’arme pourrait avoir été une lance en bois, une pointe de lance en pierre ou un biface…
Assurément le mythe du « bon sauvage » cher à Rousseau en prend un sérieux coup ! Aussi loin que l’on remonte, l’homme s’est toujours révélé être un loup pour l’homme. Le péché est tapi dans le cœur de tout être humain. Mais moi, je suis comme un homme livré à lui-même, vendu comme esclave au péché. En effet, je ne comprends pas ce que je fais : je ne fais pas ce que je veux, et c’est ce que je déteste que je fais 1, doit reconnaître l’apôtre Paul. Mais il nous en révèle aussi le remède : Malheureux que je suis ! Qui me délivrera de ce corps voué à la mort ? Dieu soit loué : c’est par Jésus-Christ notre Seigneur.2
Oui, Jésus seul peut nous libérer de l’esclavage du péché et de la mort.

Bernard Grebille

1 Romains 7.14-15           2 Romains 7.24-25

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 7, versets 13 à 25.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin