NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Créé à Son image

Les païens démontrent par leur comportement que les œuvres demandées par la Loi sont inscrites dans leur cœur. Leur conscience en témoigne également…
Romains 2.15

La perception du bien et du mal est une réalité dans toutes les civilisations ! Quelle que soit la philosophie de vie d’un homme, cette notion demeure en lui. Cette faculté de distinguer le bien et le mal prouve qu’une règle morale indélébile est inscrite en chacun de nous. L’intégration originelle de cette loi dans l’esprit humain implique la préexistence d’un législateur moral…
Ceci est cohérent avec la Bible qui dit que Dieu saint a créé l’homme à son image. L’humanité possède donc en elle une loi basée sur la sainteté son Créateur. Notre sens inné du bien et du mal existe parce que Dieu existe ! Notre jugement s’exprime par notre conscience qui approuve ou désapprouve1. Ce qui est bien conforte notre esprit, mais ce qui est mal le trouble ! Cette gêne universelle corrobore l’avertissement biblique sur les conséquences du péché. Le péché éloigne le coupable du bonheur parfait en Dieu…
Notre bouche peut nier l’existence de Dieu, notre esprit peut choisir d’ignorer sa justice. Mais une part, enfouie dans notre conscience, ne peut pas se délier de son image morale…
Cette liaison innée est un cadeau. Elle nous rappelle que l’Évangile de Jésus-Christ, qui rend possible la réconciliation de l’homme avec son Créateur, est essentiel à tous !

Dominique Moreau

1 Romains 2.15

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 2, versets 1 à 16.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin