Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Voir un côté positif au sang versé ?

C’est lui (Jésus-Christ) que Dieu a destiné à être par son sang une victime expiatoire pour ceux qui croiraient.
Romains 3.25

La couleur magenta, un rouge tirant sur le violet, a été inventée par un chimiste français en 1859. Il l’a nommée ainsi en souvenir de la sanglante bataille de Magenta, près de Milan. Les soldats français et autrichiens s’y étaient affrontés peu avant dans une bataille particulièrement sanglante. Certains témoins disaient qu’on distinguait le champ de bataille grâce à sa couleur pourpre.
Il est difficile de donner un sens positif à un drame pareil. Et pourtant, aujourd’hui, on connaît plus le nom de la couleur que celui de la bataille.
Sur la Croix, Jésus-Christ a donné son sang. Ce fut une bataille bien plus terrible, au cours de laquelle il demanda à son Père pourquoi il l’avait abandonné. Quel sens positif peut-on donner à un procès aussi injuste, à une exécution aussi atroce ?
Et pourtant la Croix de Jésus-Christ n’est pas seulement une bataille, du sang versé, et finalement la mort. C’est là que nos péchés ont été pardonnés. C’est là que Jésus-Christ a vaincu la mort, parce qu’il est ensuite ressuscité. C’est là que nous pouvons tous recevoir une vie nouvelle1.
Ce sang versé a une valeur positive, mais il y a une condition. Il faut recevoir, pour soi personnellement, cette valeur positive.

Jean-Louis Théron

1 Romains 5.9, Éphésiens 1.7, Colossiens 1.20, 1 Pierre 1.18-19

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 3, versets 22 à 26.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin