NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

À propos du bruit

Il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait étant dans son corps.
2 Corinthiens 5.10

On attribue à Don Bosco, célèbre éducateur italien, la fameuse constatation : « Le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit. » Et les spécialistes affirment que le bruit fait même beaucoup de mal, en plus de rendre sourd prématurément. La pensée soulignait surtout que le bien est discret, ne s’affiche ni ne se proclame.
Mais ma réflexion s’attarde sur les notions de bien et de mal. C’est plutôt dépassé, non ? Tout le monde sait que le bien, c’est ce qui me fait plaisir, et le mal, ce qui contrarie mes désirs. Il n’y a pas si longtemps, ma liberté s’arrêtait où commence celle de l’autre. Aujourd’hui, à cet autre, en guise de liberté, on laisse tout juste ce qui ne contrarie pas la mienne !
Mais voilà, que cela me plaise ou non, le bien et le mal ne sont pas des réalités subjectives. Ce n’est ni moi ni vous qui les définissons. Le bien est ce que Dieu approuve. Le mal est ce qu’il désapprouve. Et même si nous n’avions pas la Bible qui nous révèle sa pensée, notre conscience nous parlerait déjà de sa part. Craignons surtout qu’elle se taise à force de n’être pas écoutée !
Et puis sachons que ce n’est pas selon nos critères qu’il nous faudra rendre des comptes devant Dieu mais selon ce qui est le bien ou le mal, à ses yeux, que nous serons jugés à la fin.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Apocalypse, chapitre 20, versets 11 à 15.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin