NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Notre rapport à l’autorité

Que tout homme se soumette aux autorités supérieures, car il n’y a pas d’autorité qui ne vienne de Dieu.
Romains 13.1

Dans les pays démocratiques, mesurons-nous le privilège de pouvoir nous exprimer librement ? L’envers de la médaille, c’est l’abus de ce droit qui conduit certains à bafouer et ridiculiser nos autorités, voire à se révolter contre elles, parfois avec grande violence. Cette attitude rebelle envers les autorités humaines n’est-elle pas le reflet de notre comportement envers celle de Dieu qui les a instaurées ?
Si l’on souhaite qu’un chef d’État restaure l’ordre et le respect dans son pays, ne faudrait-il pas commencer par le traiter avec la considération due à son rang ? Suis-je vieux jeu ? Je veux bien l’être, car je me réfère aux paroles de l’apôtre Paul, écrites au 1er siècle de notre ère et inspirées par le Dieu éternel !
Je comprends bien que, face à un Adolf Hitler ou à un tyran contemporain, on puisse avoir du mal à croire que même là, Dieu est souverain. Pourtant, il règne, c’est lui qui installe et… démet les rois,1 et c’est lui qui aura le dernier mot dans l’histoire des hommes.2
En attendant, ne minons pas l’autorité de nos dirigeants. Prions pour eux3 et, au-delà des autorités humaines, honorons notre Sauveur comme le Seigneur des Seigneurs, le Roi des rois.4

Claude Schneider

1 Daniel 2.21           2 Job 19.25           3 voir 1 Timothée 2.1-4           4 Ésaïe 45.23

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 13, versets 1 à 7.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin