Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Fausse accusation

Dieu, en effet, n’a pas envoyé son fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
Jean 3.17

Un certain nombre de nos contemporains ont un jugement très négatif sur la personne et l’œuvre de Dieu. Tous les malheurs qui atteignent le monde : tremblements de terre, inondations, tsunamis, tornades, cyclones, famines seraient de sa faute. Selon ces personnes, Dieu pourrait éviter tous ces cataclysmes qui génèrent beaucoup de souffrances et anéantissent des milliers de vies innocentes. Ils n’envisagent en aucun cas que les hommes puissent, par leurs actions mauvaises, leur égoïsme, déclencher ces évènements fâcheux.
Cette année, de nombreux pays ont souffert d’incendies dévastateurs ; est-ce Dieu qui a mis le feu aux forêts ? Qui a construit dans des zones réputées dangereuses ? N’est-ce pas l’inconscience, la folie des hommes ? Certains, faisant la sourde oreille aux véritables causes de ces évènements, vont jusqu’à propager l’idée qu’il s’agit de jugements de la part de Dieu. On entend prononcer le mot « Apocalypse ».
C’est vrai que la Bible annonce que le jugement de Dieu s’abattra un jour sur la terre. Mais dans Jean 3.16 il est écrit que Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son fils mourir sur la croix non pour juger le monde, mais pour le sauver. Ceux qui croient au sacrifice salvateur de Jésus-Christ ne viendront pas en jugement : ils sont sauvés et ils hériteront la vie éternelle.

Jack Mouyon

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 3, versets 14 à 21.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin