Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Surprenante justice divine

Si nous confessons nos péchés, Dieu est fidèle et juste pour nous les pardonner.
1 Jean 1.9.

Confesser nos péchés, c’est plus que se reconnaître pécheur. C’est un exercice difficile à faire. Il est plus commode de ne pas le faire, par crainte d’être jugés. Mais, en nous abstenant de le faire, nous faisons un mauvais calcul.
Jean précise : Si nous disons que nous sommes en communion avec Dieu et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et ne pratiquons pas la vérité. Un triple mensonge ! Nous mentons à Dieu, à nous-mêmes, et aux autres. Pire : Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous faisons Dieu menteur… Ne pas confesser nos fautes, à Dieu mais aussi à ceux à qui nous avons pu faire du tort, fait de nous des perdants.
Notre confession ne peut avoir de valeur qu’en réalisant l’immense amour que Dieu a pour nous. Car la source du pardon se trouve dans son amour. Sa sainteté et sa justice devraient nous punir et nous chasser loin de lui. Mais voilà que son amour et sa miséricorde surpassent sa justice. Preuve nous en a été donnée en ce que Dieu a tant aimé le monde qu’il a offert son Fils à la mort sur la croix pour expier nos péchés, afin de nous pardonner.
Sans saisir par la foi cet immense amour de Dieu pour nous, il nous sera toujours difficile de nous repentir dans une confession sincère de nos péchés.

Yves Perrier

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Jean, chap. 1, v. 5 à chap. 2, v. 2.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin