NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Éphémères…

Notre vie sur la terre est aussi éphémère qu’une ombre passagère, qui passe sans espoir.
1 Chroniques 29.15 

Sur son blog réputé¹, un jeune alpiniste dit qu’il avait vu bien trop d’amis mourir à cause de leur passion commune : « J’ai réalisé quelque chose de douloureux. Ce ne sont pas seulement les sommets mémorables (…) qui sont éphémères. Les amis et les partenaires d’escalade sont également éphémères. C’est la réalité douloureuse de notre sport, et je ne sais pas trop quoi en faire. »
Cette souffrance allait devenir insurmontable pour le jeune homme, quand il a perdu sa compagne sous une avalanche à laquelle lui-même a réchappé.²
Le jour même où j’ai lu cette nouvelle, je venais de lire dans ma Bible le verset d’entête. Oui, depuis que le péché nous a coupés de Jésus, qui est la vie,³ nous sommes comme des roses, si belles et parfumées dans leur vase, mais… tellement éphémères !
Que ne faisons-nous pour l’oublier ? Pourtant, qu’il serait sage de considérer l’évidence de nos deuils et les signaux de notre corps ! Même la vue de cet éphéméride qui s’amenuise au fil des mois est un rappel quotidien !
Dans la lecture proposée, Pierre compare notre vie à l’herbe et aux fleurs qui se fanent. Mais il parle aussi de la pérennité de ceux qui sont nés à une vie nouvelle, non d’un homme mortel, mais d’une semence immortelle : la Parole vivante et éternelle de Dieu. L’éphémère fait alors place à l’éternel !

Claude Schneider

¹ Evening Sends         ² Hélas, le jeune alpiniste a mis fin à ses jours.

³ Jean 14.6.

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Pierre, chapitre 1, versets 18 à 25.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin