NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

L’ascension

Jésus les emmena jusque vers Béthanie, puis il leva les mains et les bénit. Pendant qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et fut enlevé au ciel.
Luc 24.50-51

Jésus-Christ est venu pour bénir les hommes, c’est-à-dire pour leur faire du bien. Il pouvait dire : « Je ne suis pas venu pour juger le monde, mais pour le sauver. » Tout au long de son ministère, il bénissait. Il allait de lieu en lieu, faisant du bien. Les disciples s’en étaient rendu compte et c’est pour recevoir cette bénédiction qu’ils l’avaient suivi.
Et maintenant Jésus va les quitter pour remonter au ciel. Son dernier geste sera un geste de bénédiction. Il lève les mains, ses mains percées pour leurs péchés, pour les bénir. Voilà la dernière image qu’ils pourront garder de leur Maître : un Maître qui les bénit. Il n’est pas étonnant que, sur le chemin du retour vers Jérusalem, ils aient été remplis de joie. Et les jours suivants, ils étaient continuellement dans le temple, louant et bénissant Dieu.
Se savoir béni de Dieu, c’est le plus grand des privilèges. C’est le privilège de tous ceux qui croient ; ce peut être le vôtre si vous laissez Jésus poser sur vous ses mains percées et vous dire « Je te bénis aujourd’hui, oui, toi ». S’il en est ainsi l’Ascension ne sera pas simplement le souvenir d’un événement du passé, mais l’expérience que Jésus bénit aujourd’hui encore. Il est vivant, assis à la droite de Dieu, le Père.¹ Et il est prêt à revenir bientôt (Apocalypse 1.7).

Francis Bailet

1 Hébreux 1.3

__________________
Lecture proposée : Actes des Apôtres, chapitre 1, versets 6 à 14.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin