NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Commes-nous aveugles ?

Nous aussi, sommes-nous aveugles?? Jésus leur répondit : Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais, en réalité, vous dites : Nous voyons. Ainsi donc, votre péché reste.
Jean 9.40-41

Jésus guérit un aveugle-né. Ceux qui assistent au miracle ne peuvent que constater les faits. Mais voilà que chacun se met à argumenter pour nier l’évidence1 : cet homme n’aurait pas été aveugle, ce n’était pas lui, il est pécheur de naissance et ne pourrait donc être un témoin digne de confiance.
Quelle mauvaise foi ! Mais ne soyons pas trop sévères avec les spectateurs du miracle. Si l’on y réfléchit, qu’aurions-nous fait ?
L’écrivain Vauvenargues, connu pour avoir été un observateur attentif des hommes, disait : « Il ne faut pas juger les hommes par ce qu’ils ignorent, mais parce qu’ils savent et par la manière dont ils savent ».
Les spectateurs du miracle de guérison de l’aveugle-né avaient l’évidence sous les yeux, et l’ont niée. Parlons maintenant d’une autre évidence : Jésus-Christ a donné sa vie pour nous. Il est mort et ressuscité pour nous, des centaines de témoins l’ont attesté. Là aussi, les réactions sont les mêmes : est-ce qu’on est vraiment sûr du récit des évangiles ? Et s’il s’était seulement évanoui ? Et si son corps avait été enlevé et remplacé par un autre ?
Et vous, lecteur, qu’en dites-vous ?

Jean-Louis Théron

1 Voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 9, versets 1 à 41.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin