NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

La fontaine des endettés

Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! Même vous qui n’avez pas d’argent…
Ésaïe 55.1

L’équipe de préados, lourdement chargée de tentes et de ravito, débouche enfin au haut du pas de Chabrinel sur le plateau du Vercors. Tous sont assoiffés par l’effort. Mais quelle déception : l’eau tant espérée ne coule que goutte à goutte à la source qu’ils avaient repérée sur la carte.
Pourquoi ce minuscule filet d’eau s’appelle-t-il la fontaine des Endettés ? Je l’ignore. Par contre, ce qui est sûr, c’est que nous sommes invités à venir boire à la source véritable pour étancher notre soif de justice et de vérité. Et là, l’eau ne manque pas…
Dieu nous invite, et quelle invitation !1
Tous sont invités, sans restriction : même celui qui n’a pas d’argent. C’est bien rare aujourd’hui. Il suffit de se sentir nécessiteux, pauvre, démuni. Ne le sommes-nous pas tous à divers degrés ?
Oui, nous sommes tous endettés à l’égard de Dieu. Nos fautes pèsent, nos péchés exigent réparation. Mais Dieu accorde le pardon à celui qui se tourne vers lui d’un cœur sincère et repentant. Plus encore, il offre l’accès à la vie, la vraie, la vie éternelle.
Quelques siècles plus tard, Jésus renouvellera l’appel et la promesse transmis par Ésaïe : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et que celui qui croit en moi boive. Car, comme le dit l’Écriture, des fleuves d’eau vive jailliront de lui .2
Qui y répondra aujourd’hui ?

Albert Lentz

1 voir la lecture proposée         2 Jean 7.37

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 55, versets 1 à 7.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin