Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Pourquoi ?

Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et on ne le remarque pas.
Job 33.14

Le pasteur allemand Wilhelm Busch (1897-1966), touché par le malheur de Merle, un mineur qui a perdu l’usage de ses jambes dans l’éboulement d’une mine, décide de lui rendre visite.
– Eh bien, où était ton Dieu quand les pierres me sont tombées dessus ? éructe Merle. Que le diable t’emporte avec toutes tes balivernes !
Devant tant de colère, Busch repart sans dire un mot. Mais quelques mineurs chrétiens entourent Merle de leur amour et lui montrent la voie du salut en Jésus. Un jour, cet homme en détresse prend une grande décision : il confesse ses péchés et sa rébellion envers Dieu et reçoit la paix divine. Busch remarque combien il a changé.
– Je sais à présent où j’irai lorsque je fermerai les yeux, explique Merle. Quand je me trouverai devant Dieu, je tomberai à ses pieds et je lui dirai merci de m’avoir brisé la colonne vertébrale.
– Oh, que dis-tu là ? s’écrie Busch.
– Si cela n’était pas arrivé, j’aurais continué sur une mauvaise voie, loin de Dieu, jusqu’en enfer. Dieu a dû employer les grands moyens pour me conduire vers son Fils, mon Sauveur. Cela a été dur, mais c’était pour mon salut éternel. Mieux vaut entrer au ciel estropié que de sauter en enfer avec les deux jambes valides.
Oui, efforçons-nous de voir, au-delà de l’épreuve, l’appel de Dieu à venir à lui pour être sauvé et consolé.

Françoise Lanthier

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 13, versets 1 à 5.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin