Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Elle cria à Dieu de toutes ses forces

L’Éternel, le Seigneur, peut nous délivrer de la mort.
Psaume 68.21

Pendant la dernière guerre, mon beau-père informait les officiers américains des emplacements de détachements de l’armée allemande en Alsace Bossue… Jusqu’au jour où il fut pris et condamné à mort. Son épouse, mère de trois enfants de moins de cinq ans, se mit à crier à Dieu de toutes ses forces, puis, bravant le danger, elle parcourut plusieurs kilomètres à pied pour se rendre au quartier général allemand. Les obus éclataient autour d’elle, des balles sifflaient à ses oreilles, mais elle chantait de tout son cœur le cantique allemand1 dont je traduis ici le début : « Espère, mon âme, dans le Seigneur, abandonne-lui tout, il aime tant secourir… Quand tout s’écroule, Dieu ne nous abandonne pas, la détresse n’est pas plus grande que notre Défenseur. Éternelle fidélité ! Secours dans le malheur… »
Elle défendit vaillamment la cause de son époux devant un officier allemand, sans cesser de prier dans son cœur. L’officier dit peu de mots, mais l’écouta avec clémence. L’impensable se produisit : moins d’une semaine plus tard, mon beau-père revint à la maison. Tout le village en fut ému et vint le voir. Ces braves gens avaient vu la bonté d’un Dieu qui exauce les prières du malheureux.
Prions : Seigneur, défends ma cause, tu es mon puissant secours et tu es bon…

Théophile Hammann

1 Harre meine Seele, de Johann Friedrich Räder (19ème siècle) 

__________________
Lecture proposée : Psaume 9, versets 10 à 21.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin